Journée à Strasbourg et rencontre avec le Lycée Franco-Allemand de Freiburg

Journée à Strasbourg et rencontre avec le Lycée Franco-Allemand de Freiburg

Projet soutenu par laegalite des chancesDates : lundi 12 et mardi 13 mai 2014

Accompagnateurs : M. SKARNIAK chargé de mission auprès du proviseur, Mme. REZAIGUIA Coordinatrice de l’internat, M.RAOUL assistant d’éducation, Mme GAZZAH assistante d’éducation, Mme ERTLE Maîtresse d’internat, M.  SEQUEIRA Maître d’internat, Mme BRESSOWAN Assistante d’éducation de l’internat.

Étaient présents : Mme. HUSSON, professeur de français au LFA, M. THIMM professeur d’Allemand au LFA, M. Jochum, professeur d’allemand au collège M. Grunewald.

Dans le cadre du partenariat entre l’internat de Réussite de Guebwiller et du lycée Franco-allemand de Freiburg, les internes de réussite du Collège M. Grünewald et du lycée J. Storck se sont rendus les lundi 12 et mardi 13 mai à  Strasbourg. Ce séjour,  riche en évènements, avaient de multiples objectifs, découverte de la ville de Strasbourg, découverte du fonctionnement d’une institution européenne, savoir s’intégrer et collaborer afin de produire dans un travail collectif (internes + élèves du LFA), tout en prenant compte des potentialités et la pluralité des différents groupes, selon des objectifs fixés.

  • Journée du 12 mai : Visite de la ville de Strasbourg pour les internes de réussite de Guebwiller :

Arrivés à 9h30 à l’auberge de jeunesse des Deux rives de Strasbourg, située dans le jardin des deux rives au bord du Rhin, les internes ont à peine eu le temps de déposer leurs bagages et de prendre connaissance du programme de la journée, qu’ils empruntèrent les transports en commun strasbourgeois afin de se rendre au centre-ville.

Ils débutèrent ce séjour par une visite de la Cathédrale Notre-Dame, « elle était très grande, elle faisait 66 m de hauteur ! Il y avait beaucoup d’escaliers !! » s’exclame Ihab élève de 5°3. Par petits groupes, les internes accédèrent, en empruntant les 330 marches, à la plateforme, les menant sur une vue impressionnante et panoramique sur l’ensemble de la ville de Strasbourg. Après un déjeuner au sein de la ville, les internes ont poursuivi la visite en bateau mouche. Des maisons à colombages de la Petite France aux institutions Européennes, ils se sont laissés surprendre et séduire par les richesses de la ville de Strasbourg. Les internes profitèrent d’un bref quartier libre dans un périmètre limité, afin de prendre leurs goûters et de profiter d’un « moment de liberté et d’autonomie » comme dirait Gérémy, de 5°3.

En fin de journée l’ensemble du groupe retourna à l’auberge de jeunesse, malgré le mauvais temps ils ont pu faire une halte aux Jardin des Deux Rives et emprunter la passerelle menant à la ville de Kehl en Allemagne. De retour à l’auberge « lorsque nous sommes arrivés, nous étions très fatigués !! » raconte Ihab, interne de 5ème. Le groupe partagea un dîner très convivial au sein de l’auberge en compagnie de jeunes de divers établissements. Le repas s’est suivi d’un temps de travail en groupe, afin de coordonner au mieux les divers travaux, pour la rencontre avec le LFA du lendemain matin. Puis, ils regagnèrent leurs chambres, Mehdi élève de 5ème : « je partageais ma chambre avec Ihab, Humphry, Florent et Gérémy, j’étais très satisfait car j’ai une bonne affinité avec ces camarades ».

Le lendemain matin, réveil plutôt facile pour la plupart ils prirent le premier et dernier petit-déjeuner au sein de l’auberge, avant de plier bagage et d’attaquer la deuxième journée en compagnie des élèves du LFA.

  • Journée du 13 mai : Rencontre à l’ENA avec le lycée Franco-allemand et visite du parlement européen :

Un projet  commun  entre les différents établissements a été préparé en amont de cette rencontre, sur le thème de l’écologie (OGM, pollution de l’air, pêche intensive,…). Dans ce projet les élèves, des établissements allemands et français, ont eu pour mission de participer à l’élaboration d’un programme électoral, en se positionnant en tant qu’eurodéputé, en vue des élections européennes. De ce fait, ils ont pu revêtir divers rôles tels que : députés, journalistes, citoyens engagés ou encore de lobbyistes. Les élèves ont travaillé par groupe en fonction du rôle choisi et du thème abordé, ce qui a permis d’établir des groupes mixtes constitués de lycéens, collégiens, et élèves du LFA. Afin de préparer au mieux cette rencontre, les internes ont eu la possibilité de travailler avec M. Jochum en amont. Ils ont également pu s’appuyer sur le site J’Europe afin de découvrir au mieux les différents rôles. J’Europe est un projet mis en œuvre par le CIDEM (Association Civisme et Démocratie), soutenu par le Ministère des Affaires étrangères et la Commission européenne, en partenariat avec la Ligue de l’enseignement et Animafac. Depuis 25 ans, le CIDEM est un acteur civique engagé, il a su évoluer et s’adapter pour répondre aux besoins des sociétés modernes tout en affirmant son identité propre et sa vocation originale. Il s’adresse à tous ceux qui souhaitent s’engager pour faire vivre le civisme dans leur vie quotidienne. Le CIDEM est le centre de ressources de tous les citoyens qui veulent s’informer, agir ou faire émerger leur conscience citoyenne.

 Le mardi 13 au matin, dans les locaux de l’ENA, fut le moment des retrouvailles et des rencontres entre les élèves de ces différents établissements. Avant la présentation de leurs différentes productions, les élèves ont pu retrouver les membres de leurs groupes respectifs, mettre en commun leurs travaux avant de présenter un diaporama par thème de travail. Puis « arriva l’instant fatidique » dit Gérémy, chaque groupe présenta le résultat de son travail et essaya de se montrer le plus convaincant possible. Vers midi, nous nous sommes tous rendus au Parlement que nous avons visité après avoir mangé.

Le programme de la visite s’est composé d’une visite guidée du Parlement européen, notamment de l’hémicycle où se tiennent les séances plénières, par un attaché d’information au parlement, puis d’une séance d’information sur le fonctionnement suivi d’un temps de questions.

Les internes ont ainsi pu apprendre que :

Le Parlement européen compte 766 députés répartis comme suit: 99 pour l’Allemagne, 74 pour la France, 73 pour l’Italie et le Royaume-Uni, 54 pour l’Espagne, 51 pour la Pologne, 33 pour la Roumanie, 26 pour les Pays-Bas, 22 pour la Belgique, la Grèce, la Hongrie, le Portugal et la République tchèque, 20 pour la Suède, 19 pour l’Autriche, 18 pour la Bulgarie, 13 pour le Danemark, la Finlande et la Slovaquie, 12 pour la Croatie, l’Irlande et la Lituanie, 9 pour la Lettonie, 8 pour la Slovénie, 6 pour Chypre, l’Estonie, le Luxembourg et Malte.

Dans le cadre défini par le traité, le Parlement organise ses travaux de manière indépendante. Il arrête son règlement intérieur à la majorité des membres qui le composent (article 233 du traité FUE). Si les traités n’en disposent pas autrement, le Parlement européen statue à la majorité des suffrages exprimés (article 231 du traité FUE). Il décide de l’ordre du jour de ses périodes de session, lesquelles sont consacrées principalement à l’adoption des rapports élaborés par les commissions parlementaires, aux questions adressées à la Commission et au Conseil, aux débats d’urgence et aux déclarations de la présidence. Les réunions des commissions et les séances plénières sont publiques et retransmises sur l’internet.

Les règles régissant l’attribution des places au sein de chaque hémicycle sont fixées par la Conférence des présidents : Les députés au Parlement européen se regroupent en fonction de leurs affinités politiques et non par nationalité. Les présidents des groupes politiques sont assis au premier rang en arc-de-cercle en face du Président du Parlement européen. La troisième rangée est notamment occupée par des membres du Bureau (vice-présidents et questeurs). La distribution des autres places à l’intérieur des groupes politiques suit généralement l’ordre alphabétique.

Au Parlement européen, la Direction de l’Interprétation assure toutes ses réunions : séances plénières à Strasbourg, commissions parlementaires et groupes politiques et délégations parlementaires pour les relations avec les pays tiers. Elle recrute également des interprètes pour la Cour des Comptes et les services de la Commission européenne installés à Luxembourg, siège du secrétariat du Parlement Européen. Cette visite a permis de sensibiliser les internes au rôle du Parlement et de les placer, avant les élections européennes en tant que citoyen français, mais surtout en tant que citoyen européen.

Voici quelques réactions des élèves après notre visite :

« Personnellement quand j’étais à l’intérieur je me suis senti chanceux car il n’y a pas beaucoup d’enfant qui ont la chance d’être dans cet endroit. », Anthony 5°

« J’ai apprécié l’ensemble de la sortie, même si nous avons beaucoup marché, c’était cool. J’ai vraiment trouvé le bâtiment du Parlement Européen grandiose. » Valentin 4°

« En entrant dans le bâtiment, j’ai été impressionné tant par le lieu en lui-même que par la sécurité, puisque nous sommes passé par des portiques de sécurité et que nos sac sacs ont passés au détecteur scanner. […] Une personne très aimable nous a fait faire un tour de cet immense bâtiment.» Gerémy 5°

Notre visite, mais également notre séjour, se sont terminés par la photo indispensable sur le parvis du Parlement Européen, où nous avons quitté nos collègues allemand avant de revenir au collège.

 Pour avoir une vision globale de l’organisation de l’atelier à l’ENA et accéder aux diaporamas présenté, cliquez sur la carte :

Create your own mind maps at MindMeister

internat