Accueil des nouvelles recrues

Même chez les plus âgés, l’inconnu est toujours appréhendé…

C’est pourquoi nous essayons de rassurer un maximum les nouveaux internes.

Dès leur arrivée à l’internat le lundi soir et accompagné des assistants d’éducation Hala et Camille, les collégiens ont pu découvrir leur chambre puis s’installer tranquillement et faire connaissance avec les lieux et l’équipe, qui les accompagnera durant toute l’année.

Le premier mercredi de la rentrée, nous avons fait avec les collégiens des petits jeux pour apprendre à mieux se connaître et favoriser la cohésion de groupe. Nous avons commencé par un tour des prénoms. Un second jeu consistait à communiquer sans parler, en réalisant des formes, des lettres à l’aide de son corps.

Les élèves nous ont avoué que ces ateliers leurs ont fait du bien….

“C’est cool de connaître les autres. Au moins maintenant on sait un peu qui ils sont…” E.H.

Visite de Mme Elimas Secrétaire D’Etat

Visite de Mme Elimas Secrétaire D’Etat

de l’Internat de la Réussite vers l’Internat d’Excellence

Cliquez sur l’image pour en savoir plus…

Le lycée Deck a eu le plaisir de recevoir Nathalie Elimas, secrétaire d’Etat chargée de l’éducation prioritaire le 4 février 2021.

Nathalie Elimas a donc pu découvrir l’internat de la réussite du lycée et ainsi découvrir certains de nos internes. En effet, Lilia, Shéhrazade, Yannis, Divini et Mathilde ont représenté les 48 internes et ils ont également pris la parole afin de présenter leurs parcours respectifs.

Extrait de l’article :

“…Témoignages touchants

Après ce bel exemple de Cité éducative, et avant de se rendre dans le Bas-Rhin où une autre vient d’être labellisée à Hautepierre, Nathalie Élimas a découvert encore un dispositif haut-rhinois, l’internat de réussite au lycée Théodore-Deck de Guebwiller. Cette fois, ce sont des élèves qui ont pris la parole, représentant les 48 collégiens et lycéens accueillis, de la 6e au BTS, issus de territoires ruraux, ou de quartiers mulhousiens et colmariens de l’éducation prioritaire, avec pour point commun, a indiqué le proviseur Frédéric Neher, « une demande d’accompagnement forte ».

« Sans souci », l’un a reconnu qu’il avait « fait des bêtises » puis « retrouvé le droit chemin » grâce à l’internat, d’autres ont confié avoir « appris à faire confiance aux autres », ou « tissé des liens très forts » à un moment « de tensions familiales ». À tous, l’équipe de l’internat, autour de la coordinatrice Anne Bressowan, a apporté une aide dans l’organisation scolaire et personnelle, mais aussi des opportunités culturelles, une ouverture d’esprit… Très « touchée par ces témoignages », la ministre a en retour « surpris » les jeunes en les invitant à son ministère. Et laissé entendre que le lycée, qui a postulé au programme internat d’excellence pour pouvoir encore « améliorer le cadre de vie », était en très bonne voie d’être accepté…”